Denise Bombardier

« Je te considère comme un illuminé parce que je me refuse ne serait-ce qu’à envisager l’idée que le pouvoir puisse être aussi pourri que tu sembles prétendre » ne constitue pas un argument, Denise Bombardier.

Mais tu as droit comme tout le monde à ton opinion, Denise Bombardier. Je comprends que tu ne veuilles pas y croire – au point où tu préfères me faire taire. Tout le monde dans les médias semble s’entendre assez favorablement là-dessus, d’ailleurs.

Mais le fait que tout ceux qu’on entend partagent avec toi cette opinion, alors que le pouvoir fait taire tout ceux qui ne la partagent pas devrait au moins t’agacer, Denise Bombardier.

Mais non : surtout, ne même pas envisager, n’est-ce pas ? Ce beau petit monde est définitivement trop beau pour ne pas être vrai.

Mais ne t’en fais pas. Ça va bien aller, Denise Bombardier.

Partager :

Published by Bigue Nique

Nous proclamons l'immédiateté de l'avenir™.

One thought on “Denise Bombardier

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :